Bienvenue à Xylostome !

Aïe, aïe, aïe… Dans quoi se sont-ils foutu encore ? A suivre dans le prochain épisode !

Bien entendu, vous pouvez aussi commenter normalement. Vous êtes libres ! Nous le sommes tous ! Vive les poneys, les licornes et les lapins ! Je m’égare encore plus…

34 réflexions au sujet de « Bienvenue à Xylostome ! »

  1. *Sirote son verre de liquoreux, et le complétant d’un circonfléchissement de sourcils pas peu fier, Mariek commente :*

    -« J’ai été vendue comme esclave une fois… Millésime d’exception, bien sûr. » *Bien sûr. N’allons quand même pas leur avouer que de petits marchands débutants m’ont trouvée mourante et rasée dans un village en cendres !*
    -« On m’a envoyée au sérail du Shah Tod Mamère… »

  2. Je l’avais bien dit, les soirées beuveries sont beaucoup plus simples avec un Sahm. Car Sahm, c’est le garde du corps mercenaire qu’on oublie pendant toute la soirée tellement il est chiant, mais qui nous sauve les miches en nous sortant du tonneau et en nous ramenant au camp.
    Moyennant finance bien sûr, mais cela nous délivre de ce genre de désagréments😉

  3. Allons bon, les voilà de nouveau dans une sale histoire. Les hommes ne sont décidément que des bons à rien. Qui va les sortir de là cette fois-ci? Dites-moi…
    Tss, Avant de boire il faut s’assurer 2 choses: que l’on tient l’alcool, et si ce n’est pas le cas, qu’on est quand même capable de se défendre, même au 36eme dessous….
    Mais de toute façon je ne vois pas ce que l’on pourrait tirer de 2 incapables comme cela sur le marché de l’esclavage. Sûre que l’acheteur ira se plaindre en moins de 2 jours. C’est vraiment balancer l’argent par les fenêtres…
    je plaint d’avance la réputation du marchand d’esclaves…. Finallement peut-être est-ce un mal pour un bien…
    *explose de rire*
    Quoique…

  4. FOUTREQUIENNE ! LAISSEZ-MOI SORTIR ! VOUS SAVEZ QUI JE SUIS AU MOINS ?! VOUS ALLEZ AVOIR DES PROBLÈMES ! Bon, vous pouvez garder Faust, il est habitué au milieu, il saura se débrouill… AÏE ! Non, mais ça va, oui ?! J’essaye de nous sauver !

        • Raison de plus pour que JE SORTE DE CE TONNEAU ! OYEZ, OYEZ ! QUELQU’UN ! A LA GARDE ! C’EST UN MALENTENDU !
          T’inquiète, dès que je me suis éclipsé d’ici, je retrouve nos fringues et je te sors de là.

          YOUHOU ! DERRIÈRE LA POOOORTE ?

          *BOM BOM BOM !*

          JE SUIS VAN OXYMORE, L’HÉRITIER D’ÂPRE-THAGNE, VOUS SEREZ RÉCOMPENSÉ SI VOUS ME DÉLIVREZ !

          Quelle bande de bétail galeux… On ne leur apprend rien dans les tavernes ? Mon nom devrait les faire cogiter un brin tout de même… Quand je serai sur le trône, je ferai en sorte que mon visage soit sur toutes les pièces de monnaie ! Comme ça, plus d’embrouille.

      • Y a-t-il un volontaire pour faire taire ce prétentieux!!! Ah! Les nobles, des mots, des mots, rien que des mots. Allons Sire Van Oxymore, on dit qu’un bon seigneurs doit être conscient du mode de vie de ses sujets. Et quel meilleur moyen que l’expérience??
        Au fouet et à la matraque, vous connaitrez ainsi la valeur de la vie. Sur ce, je dois aller nourrir les miens. Si vos maîtres venait à passer sur ma route, peut-être aurez vous la chance d’être libérés…

        • ON N’EST PAS DANS MON ROYAUME, ESPÈCE DE BÉCASSE !

          Si tu avais ne serait-ce que la moindre petite idée du mode de vie OPULENT des petites gens de la Péninsule, tu me sortirais de là en un temps record, en prenant même soin de me lécher les pieds, MORUE !

          • Arrête de crier, petit prince, tu vas rameuter tes geôliers et tu m’as fais passer l’envie de t’en débarrasser!!
            Ce que je sais de ta « péninsule » petit prince, c’est qu’un royaume en vaut un autre et que les nobles y pètent plus haut que leur cul et qu’ils pourraient bien tous crever ça ne me ferait ni chaud ni froid.
            Regarde-toi, que vas-tu faire maintenant que la « morue » va quitter les lieux sans même lever le petit doigt pour toi. Tu entend ça, c’est un loup qui vous pisse dessus. Peut-être est-ce là tout ce que vous méritez…

            *Melckia s’éloigna de forte méchante humeur, s’arrêta, soupira et revint sur ses pas. Elle donna un grand coup dans le tonneau qui bascula de la charrette et commença à dévaler la rue à grande vitesse. A l’intérieur les cries des deux « guerriers » chantèrent à ses oreilles.*

            Je suis vraiment trop bonne.

            *Enfin elle s’en alla, priant pour que la chasse lui calme les nerfs.*

  5. *Traversant le village, sale et fatigué, l’arc en bandouillère, un jeune homme s’approche de la scène. Le loup qui semble lui tenir lieu de compagnon de route renifle un instant le tonneau puis urine sur l’une des roues.*

    Bon sang… Maintenant je sais pourquoi je viens si peu près de la civilisation… Quel est donc ce vacarme?

  6. *Regarde, incrédule, le chariot dévaler la rue, des cris s’en échappant. La furie l’ayant mis en mouvement semble quitter les lieux.
    Le loup à l’air aussi étonné que son maître.*

    C’est… C’est le tonneau qui hurle? Mais qu’est-ce qu’ils fichent là dedans?
    J’espère que quelque chose va arrêter leur course… En douceur…

  7. Hum…j’hésite. Pile ils prennent le mur, face, ils tombent dans l’espèce de rivière emplie de déchets divers et variés. En somme, pile ils finissent écrasés, face, ils se noient. Qui prend les paris ?!

    • Je crois que les désirs d’une agitée nous ont fait imaginer le pire… Effectivement, quand on voit la façon dont est arrimé le tonneau il ne pourrait se détacher si facilement!
      Les paris seront donc pour une autre fois j’en ai peur.

      Mais puisque l’engin n’a pas bougé, les voix que l’on peut entendre désirent peut-être de l’aide…

      *se dirige vers le chariot des captifs, accompagné de son animal, et frappe du poing sur le bois*
      Puis-je faire quelque chose pour vous messieurs? A part vous acheter bien sûr…

      • Ah ! Enfin une âme charitable et encline à faire ce qui est juste et bon.

        Holà l’ami ! J’entrevois un faisceau lumineux de ce côté de la place, n’y-t-il guère quelques serrures à forcer ? Porte à enfoncer ? Tonneau à basculer ? Non ! Je n’ai rien dit, oubliez la dernière pensée…

        • « Bon » je ne sais pas encore, mais « juste » je l’espère… Je n’aime pas vraiment que l’on fasse commerce de vies.
          Je vais éviter votre dernière solution, certaines en seraient trop ravies.

          *S’adressant à son loup*
          Loar, surveille le marchand et distrait le si nécessaire… Sans trop l’abimer…

          *Observant le mécanisme d’ouverture*
          Mmm… Les serrures ce n’est pas mon fort, mais il me suffit de briser le cadenas.
          *Il sort sa dague et s’exécute, laissant alors la porte s’ouvrir d’elle même…*

  8. Xylostome … Cela me fait penser à un nom de ville tout droit sortit de Fable ^^
    Sinon, encore un bon épisode ! Ca s’améliore d’épisodes en épisodes, vous allez faire des jaloux !

  9. Mode auteur activé!

    Hugo Gaillard> C’est vrai que ça nous touche beaucoup ce que tu nous dis là!
    Un grand merci à toi!

    Merci aussi à tout les autres lecteurs et lectrices qui suivent la série!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s